31 janvier 2013

Lancement du OFF Carnaval avec la Revengeance des Duchesses et Le Jewish Deli

Présentation des Duchesses
5 à 7 / gratuit
Soirée Jewish Deli
Dès 22h / gratuit



Les duchesses, un peu d'Histoire...

La tradition des duchesses voit le jour en 1955 dans le cadre des festivités entourant le Carnaval de Québec. Pendant une période de deux semaines, la Capitale se transforme en royaume où Bonhomme occupe le trône et les duchesses forment la cour. Ces dernières représentent les différents secteurs de la région de Québec qui, pour l’occasion, sont transformés en duché : Cartier, Champlain, Frontenac, Laval, Lévis, Montcalm et Montmorency. La sélection des duchesses s’effectue en grande partie sur la base de critères physiques (taille, sourire, cheveux, posture, etc.). Les duchesses doivent être célibataires et sans enfants. La population de Québec entretient un fort sentiment d’appartenance à son duché qui est représenté par sa duchesse. Des milliers de personnes assistent au point culminant du concours qui est télédiffusé : le couronnement.

Pour être Reine, la duchesse doit vendre, à l’intérieur de son duché et sur une période de 24 h, la bougie du Carnaval : un moyen de financer l’événement. À la fin de la journée, proportionnellement au nombre de bougies vendues, des capsules, identifiées au nom de chaque duché, sont déposées dans un baril. Le soir même, c’est le couronnement. La première duchesse à obtenir, par tirage au sort, cinq capsules, identifiées au nom de son duché, est élue Reine du Carnaval. Bonhomme dépose le diadème sur sa tête et elle verse quelques larmes…

En 1975, ce concours est dénoncé par le réalisateur Robert Favreau dans le documentaire Le Soleil a pas d’chance, puis par le collectif Les Folles Alliées, dont la députée Agnès Maltais faisait partie, dans le spectacle Enfin Duchesse. On se questionne sur le comportement des duchesses qui parait façonné : les duchesses suivent des cours de maintien et de diction, une garde-robe leur est imposée et parfois, on change la couleur et la coupe de leurs cheveux. Les photos d’époque sont révélatrices : jambes pliées au même angle, mains gantées exécutant le même geste, coiffures et vêtements similaires. Les duchesses n’expriment pas leur individualité : elles jouent le rôle de «mascottes» féminines. Lorsqu’elles participent à des activités, elles s’expriment librement, mais elles sont tout de même soumises aux lois de l’étiquette et de la bienséance. Une dame de compagnie les accompagne dans tous leurs déplacements et leur indique les consignes à suivre pour leurs sorties publiques.

Dans les années 80 et 90, malgré les progrès effectués en matière de féminisme, la formule des duchesses n’ayant su se renouveler, la population de Québec entretient toujours le cliché selon lequel la duchesse est une jolie jeune femme qui fait des «bebyes» dans son carrosse. En 1996, sous la pression de plusieurs groupes de femmes et de certains commanditaires, le conseil d’administration du Carnaval, ayant alors l'ex-Reine et ancienne ministre, Carole Théberge, comme présidente, le Carnaval met fin à la tradition des duchesses.

Aujourd’hui, la population de Québec réclame le retour des duchesses. Le souvenir de l’aventure demeure vif chez elle, mais demeure complètement décalé avec la réalité d’aujourd’hui. L’organisation de la Revengeance des duchesses est contre le retour des duchesses : elles sont déjà de retour, mais sous une autre forme.

La Revengeance des duchesses propose de mettre le contenu devant le contenant. La sélection des nouvelles duchesses se base sur le potentiel créatif de chacune et sur la possibilité qu’elles ont à exprimer leur individualité de manière authentique. Ainsi, sur une période de deux semaines, qui coïncide avec le Carnaval, les duchesses publient des créations personnelles (textes, photos, vidéos) inspirées par les quartiers qu’elles représentent sur un blogue collectif évolutif où aucune ligne éditoriale n’est imposée. Les nouvelles duchesses sont des duchesses 2.0!

En guise de clin d’œil à la tradition du couronnement, le visiteur peut voter, une fois par jour, pour sa page favorite. À la fin de la période d’activité du blogue, un nombre de capsules proportionnel au nombre de votes obtenus par chaque duchesse est déposé dans un baril de tirage. La première duchesse dont cinq capsules identifiées à son nom sont retirées du baril devient Reine. Cela vous dit quelque chose? Aujourd’hui, les duchesses s’expriment et sont entendues par la population qui assiste en grand nombre à la soirée de couronnement où, aucune larme n’est versée!


La Revengeance des duchesses est un événement qui est produit par Diadème. En 2010, le blog des duchesses a attiré 14 000 visites en un mois. En 2011, 26 000, et en 2012, on va casser la baraque!!!

** tous les spectacles sont 18 ans et plus **

 

Lancement du OFF Carnaval avec la Revengeance des Duchesses et Le Jewish Deli


*La prévente de billet est un moyen efficace de vous assurer une place le soir de l'événement. Les billets sont disponibles en ligne (Lepointdevente) et à l'accueil du restaurant du Cercle (226 1/2, Rue St-Joseph Est) aux heures d'ouverture habituelles Frais de service : 2,50$ en ligne // 1$ à l'accueil - toujours 18 ans et plus 

 

Le Cercle, 228 St-Joseph Est, T.418.948.8648 - F.418.523.2349 - G1K 3A9